Articles - Dialogue

Aller au contenu

Menu principal :

 
  


Acquérir, enfin, notre pouvoir !  

«Le cosmos fonctionne par l’harmonie des tensions, 
tout comme la lyre et l’arc»
(Fragment d’ Héraclès, 500 Av.JC)

VDS n° 94

par Véronique Brard

Passer de la vulnérabilité au pouvoir de vivre

Nous naissons tous incroyablement vulnérables et assez traumatisés. Le bébé que nous étions a dû quitter le nid douillet et sécurisé de l’utérus, où la température, la lumière, la nourriture, la sensation de plein - donné par le liquide amniotique baignant le corps à l’extérieur comme à l’intérieur - sont constants, pour, après un périple incroyablement éprouvant, dans lequel le corps est littéralement broyé, être projeté dans un lieu froid, dont la lumière le blesse, où l’air brutalement inspiré brûle ses poumons, où le vide est partout, y compris dans son estomac maintenant, et où tout ce qu’il perçoit de la non-présence et de la souffrance de ceux qui l’entourent est tout simplement terrifiant.
Nul besoin d’être pendu par les pieds dans une souffrance insupportable pour la petite colonne vertébrale restée enroulée pendant des mois, et de recevoir une claque sur les fesses en guise de bienvenue, pour se sentir maltraité, en danger de mort et dans la panique la plus complète. La question est là, terrorisante : Vais-je survivre ? 







Le Pouvoir féminin  

Pourquoi parler de «Pouvoir féminin ?»

VDS n° 96

par Véronique Brard

Le développement des qualités traditionnellement considérées comme masculines et celui des qualités traditionnellement considérées comme féminines engendrent deux pouvoirs et deux sagesses très différents, aussi bien chez un homme que chez une femme.
Aujourd’hui, après de très anciennes périodes matriarcales dans lesquelles le pouvoir masculin a été dévalué, et cette longue et plus récente période patriarcale dans laquelle le pouvoir féminin a été, à son tour, méprisé et nié, nous avons besoin de sortir de l’opposition entre ces deux grands archétypes tutélaires qui se combattent depuis beaucoup trop longtemps : le Patriarche et la Matriarche.
Chaque homme comme chaque femme est invité à développer à la fois son pouvoir féminin et son pouvoir masculin. Nos sociétés en ont grand besoin, la Terre en a besoin. Ce pouvoir féminin est déjà à l’oeuvre, en devenir conscients, ne plus l’opposer au pouvoir masculin, est notre défi. Il est temps pour nous, hommes et femmes, d’avoir une meilleure compréhension de ces deux pouvoirs, de les valoriser et de les incarner consciemment. Avoir à notre disposition notre pouvoir masculin et développer notre pouvoir féminin nous permet de garder nos acquis, et d’avoir accès aux ressources qui dorment en nous.






L'alliance du pouvoir féminin et du pouvoir masculin 

Sensualité, sexualité, magie

VDS n° 97

par Véronique Brard

La Femme Sauvage, la Femme Sensuelle, la Femme Sexuelle sont de grands aspects du pouvoir féminin. Néanmoins, dans notre société patriarcale, ce sont des aspects qui ont été violemment combattus et diabolisés. Lilith en est l’exemple par excellence. Il n’est pas évident pour nombre de femmes de retrouver en elles la Femme Sauvage, Sensuelle et Sexuelle. Le serpent qu’il faut tuer, la faute, rôdent souvent sous ces 3 S.
Dans la société patriarcale, insoumise, enchanteresse, magicienne, libre de la morale patriarcale mais fiable à sa propre morale, la femme devient la perte de l’homme et la source de tous les maux. Même cette pauvre Ève, pourtant épouse beaucoup plus soumise que Lilith, ne trouve pas grâce au yeux des hommes !
Aujourd’hui encore, rencontrer la Sorcière dans leurs énergies fait peur aux femmes ; c’est pourtant un moyen efficace de sortir de la Bonne Fille Soumise Gentille et Aimable. La Magicienne, l’Ensorceleuse sont des aspects de cette Sorcière ; ils sont devenus négatifs car menaçants pour la suprématie masculine. Ils peuvent être dangereux, c’est sûr, comme n’importe quel aspect de pouvoir non équilibré par la vulnérabilité. 
Un point est important : pour retrouver notre sensualité et notre magie, que nous soyons hommes ou femmes, nous avons besoin de revaloriser notre complice et véhicule d’incarnation : notre corps ; d’apprendre à l’aimer. Notre corps a son intelligence propre et cette intelligence est à notre service. C’est ce point que nous allons développer en premier. 








Le voyage du héros  

Développer son pouvoir sur nos critiques et tyranniques

VDS n° 93

par Véronique Brard

Là où se tiennent tapis les dragons, sont dissimulés les trésors.
L'espoir ne doit plus être tourné vers l'avenir mais vers l'invisible.
Seul celui qui se penche vers son coeur,
comme vers un puits profond, retrouve la trace perdue.
Christiane Singer


Il est difficile de sortir des drames provoqués par nos Critiques et Tyrans intérieurs, encore plus pénible d’en rester prisonnier. Si l’aide et le soutien d’un guide intérieur bienveillant est déterminant, un soutien extérieur est très souvent nécessaire. Il s’agit de ne pas nier ces énergies difficiles et destructrices et de retrouver le contact avec les subpersonnalités qui sont reliées à la lumière, à la Vie, à la confiance en nous.
Réaliser à quel point ces jeux douloureux sont basés sur des interprétations fausses de la réalité de l’enfance est une première prise de conscience. Cette vision est le germe d’un retour au bon sens : ces voix dévalorisantes ne disent pas la réalité et ne nous aident pas.Confronter directement ces énergies destructrices ne mène à rien de positif et peut même s’avérer dangereux. Travailler avec le système primaire qui les cautionne est beaucoup plus efficace. En travaillant avec votre système primaire, en en reconnaissant la valeur et les limites, vous placez un plancher solide sous vos pieds, vous reconnaissez vos acquis et comprenez ce qui vous manque.
Le développement d’une Vision Consciente vous permet de vous décaler de ce système primaire qui fait le lit des voix critiques et tyranniques ; ce mouvement amène le contact avec les subpersonnalités opposées, celles dont vous avez besoin pour sortir des diktats de ces voix. Cette Vision Consciente conduit naturellement à un processus d’Ego Conscient.
Ce processus n’est pas sous le contrôle de la volonté, il n’est pas linéaire ; une fois initié et régulièrement nourri, il développe peu à peu, à son rythme, sa propre autorité.
En fait un nouvel acteur est invité : la Conscience, et l’abandon à cette Conscience. 






La perte de l'amour 2/2

Les schémas relationnels automatiques

VDS n° 92
 
Véronique Brard d’après le travail des Drs Hal & Sidra Stone


Nous partons du principe de base que les schémas relationnels automatiques sont absolument naturels. Dans leur forme positive, ils passent facilement inaperçus. Cependant, lorsque nous devenons plus
conscients, nous acceptons de moins en moins ces liens stéréotypés, ces ancrages qui nous immobilisent dans un seul rôle au détriment du reste de notre personnalité. Nous désirons nous exprimer d’une façon plus complète, plus variée, vivre une relation plus riche sans pour cela perdre l’intimité qui nous nourrit. Il est à noter que nous ne cherchons pas l’harmonie à tout prix, celle-ci pouvant souvent mener aux ancrages positifs, mais la conscience de où et comment nous perdons notre lien amoureux et, surtout, nous désirons devenir conscients d’un chemin possible pour le retrouver.
Pour vous aider à comprendre ces schémas, nous allons vous donner deux autres exemples. Ce sont des situations de conflit «ordinaire». Nous allons essayer de mettre en évidence comment, dans chaque cas, les subpersonnalités primaires et reniées des deux personnes impliquées jouent les unes contre les autres.
De notre point de vue, la prise de conscience de ces schémas automatiques, jointe à l'expérience des différentes subpersonnalités avec lesquelles nous nous identifions et à la conscience de celles que nous désavouons, est la clé pour le développement de relations personnelles plus satisfaisantes, plus créatives et plus conscientes.







  
La perte de l'amour 1/2

Schémas d’ancrage, Vision Consciente, Ego Conscient

VDS n° 91
 
Véronique Brard d’après le travail des Drs Hal & Sidra Stone


Que se passe-t-il brusquement dans un couple ? Qu’est-ce qui provoque la fin de l’intimité, la fin de cette mutuelle compréhension qui permettait d’avoir une si bonne relation ? Un instant, nous étions amoureux, le bien-aimé était l’être humain le plus attentif et aimant qui soit, le monde entier était harmonieux ; l’instant d’après, tout est discordant et dissonant.

Le bien-aimé est devenu un enfant inadapté qui ne pourra jamais apprendre à avoir un comportement d’adulte ; ou au contraire, un parent insensible, critique, exigeant qui pense avoir les réponses à tout.

Le sentiment général passe de l’optimisme et de la grâce à la déception, le désespoir et la méfiance ; nous «savons», au niveau le plus profond, que c’est une preuve de plus qu’aucune relation ne peut pas marcher, qu'elles mènent toutes à la même chose, que personne ne peut être digne de confiance. De toute évidence, cette relation-là aussi est vouée à l’échec ; en fait, tout est déjà probablement fini, car rien ne peut survivre aux sentiments dévastateurs qui sont les nôtres dans ces moments-là…

Ces sentiments catastrophiques sont les signes très sûrs que les aspects négatifs d'un schéma relationnel automatique ont pris le dessus dans la relation.











Tomber amoureux

VDS n°90

Auteur : Hal et Sidra Stone


Le début d'une relation amoureuse est un moment magique, des sentiments merveilleux sont présents, nous sommes plein d’enthousiasme, tout nous semble possible. Toute relation qui touche notre âme commence ainsi, que ce soit une relation avec un amant, un ami, un professeur, un thérapeute, un Maître. Même au sein des familles, ces moments magiques existent.

Que se passe-t-il donc lorsque nous sommes amoureux ? Comme vous le savez, nous sommes constitués de nombreuses énergies ou subpersonnalités et chacun de nous a un ensemble de parties primaires qui lui est propre - l'élite dirigeante. C’est ce groupe de subpersonnalités qui constitue notre personnalité, c’est vrai pour nous, c’est vrai pour les personnes qui nous entourent.

Ce groupe de subpersonnalités est dirigé par le Protecteur / Contrôleur, une partie de nous qui a consacré sa vie à trouver comment faire pour pouvoir s’entendre avec ceux qui nous entourent. Ce Protecteur / Contrôleur a déterminé, et fait évoluer, un code de conduite qui convient à notre famille et à la culture générale et particulière dans laquelle nous avons grandi. Il a rassemblé auprès de lui un groupe de subpersonnalités qui le soutient dans ses efforts pour mener une vie qui assure notre sécurité et qui nous permette de nous intégrer sans heurt dans notre environnement, une vie qui soit approuvée par les personnes importantes pour nous.

Ce groupe de parties primaires nous aide à vivre dans le monde qui est le nôtre de façon à ce que notre Enfant Vulnérable, sensible, secret, ne soit pas blessé ; du moins l’espère-t-il. Ce groupe est, par essence, généralement assez conservateur. Il est dirigé par un Protecteur / Contrôleur très prudent qui garde un oeil sur la famille, les amis et les collègues de travail pour vérifier quels comportements sont récompensés et lesquels doivent être évités. Il rassemble autour de lui d'autres subpersonnalités comme le Perfectionniste (qui sait comment les choses devraient être faites), le Critique (qui nous signale lorsque nous échouons à atteindre les idéaux du Perfectionniste), l’Actif (qui nous aide à faire plus vite, toujours plus vite), le Bon Parent (qui fait en sorte que nous nous occupions de tout le monde), et le Gentil (qui fait ce que les autres souhaitent). Ces subpersonnalités représentent habituellement le groupe d'élites qui domine notre vie. Nous nous identifions à elles ; c’est ce groupe qui constitue notre personnalité telle que nous la percevons et telle que nos amis la perçoivent.










Le lien automatique positif

VDS n°89

Auteur : Véronique Brard


J’ai travaillé cet été avec Hal et Sidra et j’ai envie de partager avec vous la compréhension plus précise du mystérieux schéma d’ancrage positif, que j’ai acquise grâce à ce travail, mes rêves et expériences.

Nous avons tous une idée claire de ce qu’est l’ancrage négatif. Le lien relationnel automatique négatif n’est pas difficile à reconnaître : nous nous sentons affreusement mal, la relation n’existe plus - dans notre imaginaire - de façon définitive. Nous sommes secoués par la colère, le désespoir, l’amertume, le sentiment d’injustice, nous avons envie de dire ses quatre vérités à notre partenaire, parfois nous le faisons… ou, au moins, nous lui disons clairement ce qu’il doit absolument changer s’il désire que la relation continue ; tout cela sur une intensité qui varie de 1 à 10 sur l’échelle de Richter.

Ce schéma négatif est toujours précédé d’un lien automatique positif, tellement positif qu’on ne se résout pas à dire les petites choses qui ne vont pas, la négativité que nous ressentons de temps en temps, et dont nous nous efforçons de venir à bout, avec succès, tant que nous sommes encore dans le schéma positif.

Rester dans un ancrage plus ou moins positif n’est en rien défendu. Nous ne sommes pas censés créer une intimité avec tout un chacun et une relation suffisamment bonne ou pas trop mauvaise peut nous satisfaire. Lorsqu’il s’agit de notre couple, toutefois, ce n’est pas une bonne idée. Savoir reconnaître les signes d’un ancrage positif devient alors important. Développer une certaine habileté à éviter le schéma d’ancrage négatif en vaut la peine.

Nous n’éviterons jamais les crises, ce n’est pas ce que nous cherchons à faire ; comme un bon orage, elles nettoient la relation. Faire en sorte qu’elles soient le moins fréquentes possible, le moins destructrices possible a cependant du sens. Nous pouvons avoir - et nous avons - des schémas d’ancrages négatifs avec bien des personnes mais lorsque celui-ci survient dans notre couple, le temps qu’il dure, nous n’avons plus de plancher sous nos pieds.

Arrivent, alors, «pour nous protéger», le Critique et toutes les voix qui ne ressentent et n’éprouvent aucun amour ; l’amour lui-même est en danger. Les critiques tuent l’amour ; dans ce schéma négatif nous nous retrouvons à critiquer et à juger. Le Parent Psy ou Celui Qui Sait peuvent être en première ligne, la critique est bel et bien ce qui se trouve derrière. La Critique est notre façon de protéger notre vulnérabilité. C’est la plus dangereuse qui soit lorsqu’il s’agit d’amour ou d’amitié. Nous verrons dans un autre bulletin comment faire lorsque la crise est là. Dans celui-ci j’aimerais vous donner une idée plus précise de ce qu’est le schéma d’ancrage positif, et vous décrire les signes qui permettent de le reconnaître. Dans ce but, je vais partager avec vous ce que j’ai vécu et ce dont j’ai pris conscience à Thera. Bien sûr, je ne partage ici que mon propre processus ; Jean a aussi fait le sien d’une façon parallèle ou imbriquée, c’est vous dire la richesse de ces journées !







Le royaume de l’Ego Conscient

VDS n°87

Auteur : Véronique Brard (d'après Hal et Sidra Stone)


I. L’Ego Conscient, ce qu’il est, ce qu’il n’est pas


1. Un processus

Tout d’abord, l’ego conscient est un processus, non quelque chose que l’on peut posséder. Vous ne pouvez pas dire : «J’ai un ego conscient».

Vous pouvez dire : «J’ai un ego conscient, en ce moment, par rapport à ma subpersonnalité active», par exemple. Mais dans 5 mn, imaginons que votre patron vous appelle et vous demande de lui rendre demain le rapport que vous pensiez lui rendre dans une semaine, rapport qui est sous votre coude depuis trois mois… vous allez devenir totalement vulnérable, et cette vulnérabilité va vous pousser dans votre partie primaire, à savoir l’Actif. Celui-ci va reprendre la barre à 100% ou à 90 %, si vous avez de la chance.

A ce moment là, vous n’avez plus aucun ego conscient par rapport à votre Actif. Ce qu’il peut vous rester, par contre, c’est la conscience de ce qui se passe. Une vision élargie qui vous donne la capacité de prendre conscience de ce qui se passe. Vous pouvez voir que ce coup de téléphone vous a totalement déstabilisé et que vous êtes happé par votre Actif, vous pouvez avoir conscience que l’ego conscient a complètement disparu. Voir cela vous donne une chance de pouvoir y revenir. Sans cette vision claire, il n’existerait aucune chance de revenir à un espace d’ego conscient.

Lorsque nous perdons cet espace, la partie primaire vient et prend de nouveau notre personnalité en charge. Mais tout n’est pas perdu lorsque nous avons conscience de ce qui se passe. Le rôle de cette conscience est extrêmement important.

2. Un espace intérieur entre deux énergies opposées

Un autre point est important : nous développons un ego conscient par rapport à une partie primaire, dans certaines circonstances, et nous pouvons ne pas y avoir accès dans d’autres circonstances. Une éducatrice spécialisée, comme Jennifer par exemple, pourra avoir un ego conscient en relation avec sa Mère indulgente à son travail et savoir parfaitement mettre les limites nécessaires dans ce contexte, elle pourra, cependant, le perdre à la maison avec ses propres enfants. Ou encore, elle pourra l’avoir à certains moments lorsqu’elle est seule avec eux, il n’y aura certainement plus de Nutella dans le salon, mais en présence de Georges, elle peut se polariser, et retourner dans la Mère Indulgente.

Toutefois, elle prendra conscience de ce va et vient entre la Mère Indulgente et l’ego conscient, et elle pourra continuer à se désidentifier de la Mère Indulgente. Il est bon dans cette situation d’être conscient de ce qui se passe, sans cette overview, la situation est extrêmement difficile. Sans cette vision, tout devient noir lorsque l’ego conscient s’évapore et que la partie primaire reprend les rênes. Cette vision élargie nous donne la possibilité de saisir ce qui se passe ; même si nous ne pouvons pas encore faire de choix - l’ego conscient gisant par terre, totalement sonné - nous savons qu’il existe, nous l’avons en mémoire.







Le mystère de la vision consciente

VDS n°83

 
Auteur : Véronique Brard


La vision consciente reste souvent un mystère pour de nombreux adeptes du Voice Dialogue. Elle joue un rôle important dans le processus de devenir de plus en plus conscient des opposés qui vivent en nous et dans notre façon d’en tenir compte dans notre vie quotidienne. Elle joue le rôle d’un rappel comme pourrait le faire une photo sortie d’un album. Elle nous permet de nous séparer du mental réactif qui agit constamment sous le coup d’une émotion non reconnue comme telle. L’espace ou le plan de la vision consciente est très différent de celui de l’observation de soi - et des autres - faite par une subpersonnalité extrêmement courante, pratiquement toujours en action chez certain d’entre nous : l’Observateur. L’Observateur est différent de l’état de Témoin dont nous parle de nombreuses pratiques spirituelles. La vision consciente est cet état de Témoin. Elle n’est pas une subpersonnalité. Elle se tient en dehors du jeu des subpersonnalités. C’est un espace psychique particulier qui amène dans notre vie des cadeaux liés au fait que l’on accède, dans cet espace, à la vibration d’amour et à la vision globale.

Cette vision consciente a été appelée vision lucide dans les débuts du Voice Dialogue, elle se rapproche effectivement de ce que Jiddu Krishnamurti nomme la lucidité dans son livre « De la connaissance de soi».

Lorsque la subpersonnalité, ou le «self», Observateur fait son travail, elle observe en vue de nous améliorer ou pour comprendre (vite) qui est l’autre ; elle tente le plus souvent de déterminer ce qui ne va pas chez nous ou chez l’autre. Une fois qu’elle a vu comment fonctionne l’autre et / ou ce qui ne fonctionne pas chez nous, elle est rassurée. Elle nous demande alors de changer pour fonctionner mieux ; elle sait également comment agir pour s’adapter à l’autre. Eventuellement, si c’est un proche ou un subordonné, elle lui demandera aussi de changer. Elle agit ainsi pour nous protéger. Ses observations ont un but et ce but est toujours le même : nous protéger. Pour remplir ce but plus efficacement, elle s’allie volontiers au Critique Intérieur, elle va alors observer et nous faire part de tout ce qui ne va pas chez nous et tout ce que nous devons ou pouvons faire mieux. Au fil des ans, cette constante observation critique de nous - pour nous améliorer - peut devenir très déprimante. A moins que nous n’évitions la déprime en relevant des challenges constants dans l’espoir de réussir à l’équilibrer ou de l’oublier… Notre vie devient alors une vie de défis extrêmes, parfois dangereux.

Il arrive souvent qu’une personne soit déprimée ou mette en place des défis permanents mais n’entende pas la voix de ce Critique intérieur. Lorsqu’elle observe les autres - toujours pour nous protéger - elle s’allie souvent aussi avec le Parent psy qui en sait long : il sait tout ce que l’autre doit changer dans son comportement, ses pensées, sa façon de gérer ses émotions, etc… pour que les choses aillent mieux.

Cette observation particulière de soi et de l’autre est, au final, un processus qui consiste à transformer ce qui est en quelque chose qui n’est pas mais qui devrait être... l’Observateur examine ce qui est dans le but de le changer. Il en résulte une dualité en état de conflit qui entraîne de la critique de soi, de la critique de l’autre, et un vaste sentiment de frustration. Nous devenons la victime du Critique Intérieur et l’autre devient celle de notre Juge.






Le Patriarche Intérieur

VDS n°82
 
Auteur : Sidra Stone


Dans mon rêve, je porte un paquet volumineux rempli d’importants « trésors » de femmes. Il doit être remis à un groupe dans lequel les hommes et les femmes travaillent en tant que partenaires. C’est une nouvelle forme de partenariat. Mais la voie est escarpée et dangereuse. Il n’existe pas de chemin… Tandis que j’avance lentement, souvent le sol cède et les rochers se dérobent sous mes pas. Je dois me concentrer complètement sur l’instant présent, sur la façon de placer mes pieds à chaque pas. Je dois me sentir reliée à mon corps et à la terre, sinon je ne pourrai pas accomplir ma tâche. Seuls des hommes ont franchi ce chemin auparavant, ils l’ont conquis par la volonté, par la force brutale, en renversant les obstacles. Ils ont réussi à atteindre leurs buts mais ils ne portaient avec eux aucun attribut féminin. Je dois atteindre le but d’une nouvelle façon, et en progressant péniblement vers lui, je ne dois laisser tomber aucun de mes talents féminins.

Sidra Stone. Quelle est cette nouvelle voie, et comment pouvons-nous avancer vers nos buts en portant nos propres talents ? Jusqu’ici, la plupart d’entre nous avons mis en oeuvre des stratégies plutôt masculines pour atteindre nos buts. !Le Patriarche Intérieur nous a aidés, que nous soyons hommes ou femmes, à réussir dans un monde patriarcal et compétitif. Mais sur cette nouvelle voie, pour nous les femmes, le but ne peut être atteint en essayant de devenir des pseudo-mâles ni en nous efforçant de prouver que nous sommes foncièrement meilleures que les hommes ou en exaltant seulement ce qui est par tradition féminin. Cet objectif ne peut être atteint que si nous allons au-delà de la dualité masculin/féminin et réalisons que nous sommes tous des êtres humains.

Chacun d’entre nous a un ensemble unique de dons à apporter au monde. Répartir et diviser ces qualités selon le sexe, la race, la tribu, la religion ou n’importe quel autre critère, c’est miner notre capacité à les utiliser toutes pleinement. D’abord, nous devons réaliser que le Patriarche Intérieur n’est pas notre ennemi. En fait, par bien des côtés, il protège et soutient les femmes. Très souvent, ses motivations de base sont positives, même si la façon dont il les exprime ou les met en application peut être négative. (…)

Le Patriarche Intérieur est tout simplement semblable à n’importe quelle autre personne que nous pouvons rencontrer. Si nous nous sentons en colère, pleines de ressentiment contre lui, si nous sommes sur la défensive et prêtes à nous battre, si notre but est de le vaincre, il nous combattra en retour. Et il est très, très fort ! Non seulement il a le pouvoir de ses observations quotidiennes, mais il porte les valeurs et les jugements de toute la collectivité et de la culture dans lesquelles nous sommes immergées, et qui le soutiennent largement.









From Enlightenment to The aware Ego Process to Source Energy

De l’illumination au processus d’Ego Conscient
à l’ Énergie Source par Hal Stone, Ph. D.



Introduction

Le 14 décembre 2012, j’ai célébré mon quatre-vingt-cinquième anniversaire. Mon intention était d’envoyer, ce jour-là, quelques mots à mes amis sous la forme d’un article qui aurait décrit comment je vis le processus de vieillir et ma façon de penser à ce moment de mon existence.

Mais voilà, il semble qu’en devenant de plus en plus âgé notre psychophysiologie devienne de plus en plus récalcitrante, tout spécialement lorsqu’il s’agit d’honorer certaines de nos intentions. Ainsi, mon anniversaire s’est passé très tranquillement en compagnie de Sidra, Tamar et quelques amis, sans aucun autre travail de ma part en ce qui concerne mon activité créative que celui de continuer à prendre de l’âge…

L’un des éléments les plus importants dans notre façon de vieillir en couple est la somme de travail que Sidra et moi continuons à faire. Je l’ai déjà mentionné maintes fois dans mes écrits, mes conversations, mes enseignements, mais je suis vraiment stupéfait de voir quelle quantité de travail sur nous, nous devons effectuer.

Notre utilisation du Voice Dialogue a augmenté considérablement ces derniers temps. En vieillissant, nous sommes encore plus vulnérables, chacun de nous ressent ce noyau de vulnérabilité dans sa propre vie et dans sa relation à l’autre. Parfois, c’est même choquant de ressentir et de regarder ce qui se passe. Nous réalisons aussi que nous avons davantage de temps pour nous-mêmes et, avec ce temps disponible, le processus avec l’inconscient est encore plus intense qu’il ne l’était lorsque nous étions pris par nos vies professionnelles. Nous avons dû beaucoup travailler l’un avec l’autre pour naviguer en évitant les écueils difficiles et parfois dangereux que nous avons rencontrés.

Heureusement, faisant partie intégrante de ce processus, des rêves importants ont émergé, nous apportant leur remarquable perspicacité. À mon avis, cela vient du pouvoir toujours croissant des enseignants des sphères intérieures ; je fais aussi l’expérience d’une conscience énergétique des réalités transcendantales qui se développe de plus en plus. J’ai souvent le sentiment que nous sommes dans un mortier, et la question pour moi en ce moment est de savoir qui, ou quoi, tient le pilon.

Qui, ou quoi, utilise ce pilon pour nous marteler et qui, ou quoi, semble déterminé à nous emmener toujours plus loin dans une expérience toujours plus profonde du processus de transformation ? Qui, ou quoi, nous pousse pour que nous prenions conscience de la carte intérieure de notre destinée ?









Notre héritage perdu : l’instinct
(Nouvelle édition revue et corrigée)

Un nouveau chemin pour les femmes

VDS n°78

Auteur : Véronique Brard (d’après les cassettes audio de Hal et Sidra Stone)


Introduction

Qu’est-ce que les énergies démoniaques selon Hal et Sidra Stone ? Pour eux, les énergies démoniaques sont des énergies instinctives ordinaires qui ont été reniées pendant trop longtemps. Enfermées dans le donjon de notre psyché, elles ont pris du poids et du pouvoir, elles sont devenues négatives, et maintenant, elles se retournent contre nous et à travers nous, contre les autres. Lorsque des énergies comme la sexualité, l’agressivité, l’égoïsme, la territorialité, la manipulation sont reniées, elles finissent par s’aigrir, et à un certain moment, elles deviennent incontrôlables. Lorsque nous ne pouvons plus les contrôler, nous les considérons comme des énergies démoniaques.

Un exemple frappant de ces énergies devenues incontrôlables est celui d’un homme extrêmement gentil qui à un certain moment va prendre un fusil et tirer sur des enfants, des ados ou une foule ; cette sorte de tueur incontrôlable est un bon exemple d’une énergie reniée devenue démoniaque. Nous sommes toujours extrêmement choqués par ce genre d’événement, mais lorsque nous comprenons ce que sont les énergies démoniaques, comment elles apparaissent dans la psyché, ce qui se passe n’est plus un mystère.

Un autre exemple est donné par ce rêve d’un prêtre de 45 ans. Ce rêve montre comment les énergies démoniaques prennent peu à peu du pouvoir avant d’exploser… Cet homme rêve qu’il lutte avec un pénis ivre sous une douche froide. Le pénis est une chose ordinaire, la sexualité est une chose ordinaire, mais si vous reniez votre sexualité, elle change, elle se transforme, et elle devient alors hors de contrôle, comme le pénis ivre de ce rêve.








Dossiers
Les rêves [no84]
La vulnérabilité [no85]
La dérive de la psychologie américaine [LIRE]










H&S Stone
De l'illumination au processus d'ego conscient à l'Energie source  [no81]










V. Brard
L'ego  [LIRE]
Le Royaume de l'EC  [no87]
Le schéma d'ancrage positif [no89]
Le mystère de la vision consciente  [no83]
Devenir un psychonaute  [no13]
La mère patriarcale méprisante  [no69] 
Le pouvoir féminin  [no96] [n°97] 





Index thématique

Aimer sans se perdre  [n°34]
Anorexie[n°47]
Attitudes d’écoute[n°10] [n°35]
Causeries au coin du feu[n°70] [n°77]
Cerveau[n°29]
C. N. V.[n°16] [n°17]
Critique intérieur  [n°11] [n°19] [n°27] [n°51] [n°53] [n°68] 
Colère[n°76]
Conditionnement[n°28]
Décider[n°20]
Enfant abusé[n°39]
Enfant Intérieur[n°56]
Enfant maltraité[n°38]
Enfant Sauveur[n°37]
Engagement social[n°20]
Faciliter[n°55] [n°61] [n°95]
Harpagon[n°18]
Interview de H. et S. Stone[n°1]
Intuitif  [n°48]
Instinct[n°78] [n°79]
Jugements et Critiques [n°6] [n°57] [n°58]
La vie est un mystère à vivre [n°22] [n°64]
Libre arbitre [n°61]
Maladie [n°25]
Mental Rationnel [n°72]
Mère Patriarcale Méprisante [n°69]
Manifestation et conscience [n°74]
Origine du Voice Dialogue [n°2]
Parent Psy. [n°80]
Partage [n°8]
Patriarche Intérieur [n°17] [n°82]
Patriarcat et matriarcat [n°71]
Processus de transformation [n°15]
Prophéties [n°68]
Pouvoir féminin [n°96] [n°97]
Psychologie des subpersonnalités [n°59]
Psychonaute [n°13]
Relations amoureuses [n°75]
Résilience [n°77]
Sagesse Kogi [n°48]
Schémas relationnels [n°11] [n°22] [n°24] [n°89]
Sensualité, sexualité [n°41]
Thérapeute [n°35]
Toute puissance [n°56]
Troubles de la personnalité [n°31] [n°32] [n°47]
Victime [n°76]
Valeurs [n°66]
Vieillir [n°30]
Vision Consciente [n°83]
Vulnérabilité [n°7] [n°14] [n°18] [n°62]
Vulnérabilité et pouvoir [n°94] 




Numéros de Voice Dialogue News

VDS no97   L'alliance du pouvoir féminin et du pouvoir masculin
VDS no96   Le pouvoir féminin
VDS no95   L'art de la facilitation
VDS no94   Acquérir notre pouvoir
VDS no93   Le voyage du Héros
VDS no92   La perte de l'amour (2/2)
VDS no91   La perte de l'amour (1/2)
VDS no90   Tomber amoureux
VDS no89   Le lien automatique positif
VDS no88   La maltraitance
VDS no87   Le royaume de l'Ego conscient
VDS no86   Le Chercheur spirituel
VDS no85   Intimité et vulnérabilité
VDS no84   Les rêves
VDS no83   Le mystère de la vision consciente
VDS no82   Le Patriarche Intérieur de Sidra Stone
VDS no81   De l’illumination au processus d’ego conscient à l’Energie Source
VDS no80   Psychological Knower
VDS no79   Rêves et énergies démoniaques
VDS no78   Notre héritage perdu
VDS no77   Résilience. Violence éducative. Suggestions 8 et 9 (Fire Side Chats)
VDS no76   La colère. La Victime. L’ Attachement
VDS no75   L’alchimie des relations amoureuses
VDS no74   Manifestation et conscience
VDS no73   Repenser l'ego
VDS no72   Le Mental Rationnel
VDS no71   Patriarcat et Matriarcat
VDS no70   Fire Side Chat (extrait)
VDS no69   La Mère Patriarcale Méprisante
VDS no68   Le Critique intérieur, la haine de soi, la haine de l’autre. Prophéties
VDS no67   Embracing Heaven and Earth, chapitre 1
VDS no66   Réflexion sur les valeurs
VDS no65   Embracing Heaven and Earth, chapitre 1
VDS no64   Réflexions sur l'imaginaire ou la route des mystères
VDS no63   Embracing Heaven and Earth, chapitre 1
VDS no62   Les relations, source de croissance. Chapitre 2 : La vulnérabilité
VDS no61   Le coin du faciliteur
VDS no60   Hal, expériences de Zurich
VDS no59   Les relations, source de croissance (extrait)
VDS no58   Retrouver notre lumière
VDS no57   L'ouverture au monde intérieur
VDS no56   Rencontrer l'Enfant Intérieur
VDS no55   Le coin du facilitateur
VDS no54   Accueillir tous ses «je» (extrait)
VDS no53   Le Critique Intérieur
VDS no52   Processus d'Ego Conscient
VDS no51   Le Critique Intérieur
VDS no50   Processus d'Ego Conscient
VDS no49   Processus d'Ego Conscient
VDS no48   La sagesse Kogi
VDS no47   Boulimie et anorexie. Naissance, éducation et compassion
VDS no46   Vivre en couple : partenariat et spiritualité
VDS no45   Vivre en couple : garder l'amour vivant au sein du quotidien
VDS no44   Vivre en couple : comment aimer l'autre sans se perdre
VDS no43   Le partenariat (suite), couple et quotidien
VDS no42   Le chercheur spirituel
VDS no41   Le partenariat (suite), sexualité et sensualité
VDS no40   Le partenariat (suite), la magie du lien
VDS no39   Le partenariat (suite). L'Enfant abusé
VDS no38   Le partenariat (suite). L'Enfant maltraité
VDS no37   Le partenariat (suite). L'Enfant Sauveur
VDS no36   Le partenariat (suite). Lien conscient et groupe de V.D.
VDS no35   Le partenariat (suite). Qu'est-ce qu'un bon thérapeute ?
VDS no34   Le partenariat, une nouvelle façon de vivre en couple
VDS no33   Ce n'était qu'un rêve. Réflexions sur l'illumination
VDS no32   Reconnaître les troubles de la personnalité
VDS no31   Reconnaître les troubles de la personnalité
VDS no30   Un secret pour vieillir avec grâce
VDS no29   Le déni de la réalité. Le processus des rêves
VDS no28   Violence éducative et communication, déclarons la paix aux enfants
VDS no27   Comment faire maigrir un Critique d'une tonne
VDS no26   Les énergies démoniaques
VDS no25   La relation de couple
VDS no24   La relation de couple
VDS no23   La relation de couple
VDS no22   La vie est un mystère à vivre...
VDS no21   L’ego conscient
VDS no20   Développement personnel et engagement social
VDS no19   Le Critique intérieur
VDS no18   Les primaires qui engendrent l’angoisse. Le désir d’invulnérabilité
VDS no17   Le Patriarche intérieur. CNV (suite)
VDS no16   Lettre ouverte à G. W. Bush. La communication non violente
VDS no15   Le Voice Dialogue et le processus de transformation
VDS no14   La violence faite aux enfants
VDS no13   Devenir un psychonaute
VDS no12   Lettre après le 11 sept. 2001. Conscience et spiritualité
VDS no11   Les schémas relationnels
VDS no10   Le Voice Dialogue et les différentes attitudes d’écoute Lettre après le 11 sept. 2001. Conscience et spiritualité
VDS no9   La magie du lien
VDS no8   Le partage dans un groupe de Voice Dialogue
VDS no7   La vulnérabilité
VDS no6   Jugements et critiques, qu’en faire ?
VDS no5   Réflexions sur les “parties primaires” en Voice Dialogue
VDS no4   Réflexions sur les “parties primaires” en Voice Dialogue
VDS no3   Réflexions sur les “parties primaires” en Voice Dialogue
VDS no2   Les origines du Voice Dialogue Réflexions sur les “parties primaires” en Voice Dialogue
VDS no1   Dialogue avec les Drs Hal et Sidra Stone 

 
Retourner au contenu | Retourner au menu